Une définition de l’art inuit

Une définition de l’art inuit

Effectivement, l’art inuit remonte à un regroupement de plusieurs ethnies à cultures hétérogènes, expliquant ainsi la grande différence  entre les styles artistiques.

art-inuit.jpg

Les sculptures originelles inuit étaient fabriquées  à partir des matériaux plus ou moins tendres comme les os de baleines, l’ivoire ou le bois de caribou. Equipés d’instruments en fer ou en acier, ils ont utilisé la pierre comme support de leur sculpture.  La prospérité du marché de l’art inuit est boostée par la mise en place en 1906 de la Guide canadienne des métiers d’arts.    

Quels sont les liens entre l’art inuit et l’art contemporain ?

Un artiste peintre, en 1948 avait découvert le savoir faire artisanal inuit. Le gouvernement fédéral  lui a prêté main forte pour développer cet art qui est potentiellement une source de développement économique des inuit.

Vers 1960, aux vues de la prospérité du marché  due à des  expositions ventes des sculptures inuit, les artistes ont mis en place des coopératives dotées d’autonomie de gestion.  En 1967, l’exposition Universelle de Montréal  amène l’art inuit sur la plateforme artisanale internationale. Reconnu et encouragé,   l’art inuit intègre le monde de l’art contemporain, mais il conserve dignement ses marques traditionnelles en poursuivant le chemin vers la modernité des arts.

L’art Inuit dans les musées

En 1956, le Musée des beaux arts  a introduit dans ses collections, pour la première fois l’art unit représenté par Charlie Sivuarapik. A partir de 1960, plusieurs produits artistiques inuit  proposés par des coopératives de production d’arts ont été collectés, et l’enrichissement de la collection continue jusqu’à un nombre non négligeable de 350 œuvres réunies en 1980. En 1989, le ministère des affaires indiennes a offert 570 œuvres d’art inuit au musée des beaux arts qui continue de son côté à réaliser des collectes, ce qui amène aujourd’hui une statistique de 1400 œuvres inuit.

musee-et-art-inuit.jpg

Des œuvres sélectionnées sont exposées  à tour de rôle dans les salles dédiées aux arts inuit où les visiteurs peuvent prendre connaissance de l’histoire de l’art.